• Nous écouter

     Accueil     La légende     Prestations     Photos     Vidéos     Nous écouter     Dossier pro     Contact 
     
    Curragh - Musiques des voyages celtiques

     

    Il me faut de l'argent pour boire / Pastime

    L'éternelle question de la survie à proximité d'une taverne,

    puis "passe-temps en bonne compagnie"...

     * * *

    Ar bleizi-mor (les loups de la mer)

    Surnom donné aux Vikings sur les côtes du VIIIè au XIè siècle.

     * * *

    Branle des lavandières

    Une danse de la Renaissance qui balance bien !

     * * *

     

     

     

     

     

    ACCUEIL

    Curragh-croix-333

     Accueil    La légende    Prestations    Photos    Vidéos    Nous écouter    Dossier pro    Contact 


  • Commentaires

    1
    Marie
    Samedi 31 Mars 2012 à 15:50
    Bonjour Vincent et ses amis,Rien à dire, que du bien !Superbe blog, très celte d'abord. Présentation impeccable !Une musique qui déménage, et vraiment, ça fait du bien !Une adaptation très celtisante de la chanson "Aux marches du palais".Bref, avec vous on s'embarque et on voyage; on va finir par être serrés dans le curragh !Je ne sais pas si vous connaissez cette histoire attestée, et absolument merveilleuse de la navigation des moines de la Pointe-St-Mathieu, mais il semble que ces moines aient navigué sur ce type de bateaux.Autant dire, que cela ne peut que nous emmener loin...Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'est passé un fait historiquement attesté, qui est grosso modo le suivant. Trois jeunes moines de l'abbaye de la Pointe St Mathieu, en Bretagne, partirent vers l'Ouest, en vue d'évangéliser les habitants des terres qu'ils trouveraient. C'était au neuvième siècle, et Ils naviguèrent trois ans.  Ils arrivèrent sur une île étrange, où tout était en or, et il semblait n'y avoir personne. Ils entrèrent dans les bâtisses, et  dans l'une ils découvrirent deux vieillards sur deux trônes, et les vieillards leur demandèrent qui ils étaient. Eux-mêmes répondirent aux questions posées par les moines, "dans une langue fleurie" (poétique), et selon des termes qui firent comprendre aux moines que ces deux entités pouvaient être Enoch et Elie. Les vieillards leur dirent de prendre tout l'or ou pierreries ou fruits qu'ils voudraient, mais ils mirent en garde les jeunes moines, sur le fait que chaque jour passé sur l'île équivalait à un siècle sur le reste de la Terre. Les moines restèrent trois jours, et curieusement, il ne leur fallut que cinq jours pour revenir à la Pointe St Mathieu, mais à leur retour, il y avait de nouvelles constructions, les gens avaient changé, ils ne reconnurent pas l'abbaye... Les frères, le prieur, n'étaient plus les mêmes. Ils se firent malgré tout connaître, mais personne n'avait entendu parler d'eux, ni de leur départ, selon leurs dires, trois ans plus tôt. Les trois moines étaient au désespoir. Le prieur s'absenta un moment, et chercha dans les archives, le nom du bateau et des moines, et il lui fallut remonter... trois siècles plus tôt pour découvrir qu'un bateau et des moines du nom de ceux-ci étaient partis, mais jamais revenus. Apprenant cela, les trois moines partis tout jeunes, et qui se voyaient et se ressentaient jeunes encore en accostant, se regardèrent; ils étaient devenus des vieillards. Ainsi, comme les deux vieillards le leur avait dit, les trois jours passés sur l'île très merveilleuse, étaient devenus trois siècles en temps terrestre. Sentant que leur mort arrivait, ils s'empressèrent de raconter leur périple et leur histoire, puis ils moururent aussitôt, tous les trois. Ils étaient partis au neuvième siècle, et rentrés au douzième siècle.Alors Vincent, tu ne crois pas que cette formidable histoire mérite de composer une belle musique, et des paroles en breton ? Ces moines étaient bretons !Si tu veux mettre en lien un blog celte :lecercledevie.over-blog.comVois aussi avec communauté gauloise, que tu connais déjà.Bravo et... bon vent !Kenavo.Marie
    • Voir les réponses
    2
    ELVIS22000
    Dimanche 29 Avril 2012 à 21:01
    très bien je n'est pas grand chose à dire mes simplement s'est de la très bonne musique j'adore
    3
    Alan
    Dimanche 9 Août 2015 à 17:03
    Bravo pour cette musique très entrainante. Le pach pi me rappelle ma grand-mère!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 23 Avril 2016 à 06:31
    Do not worry about what you do not have, do not worry about the heart while earnestly grateful for every gift of His.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :